Actions et intiatives: artistes à Springtemps

D’autres actions d’artistes se sont greffées à l’évènement Springtemps. Stephanie Beaulieu, Soufia Bensaid et Julie Laurin, sont toutes trois des artistes qui utilisent la performance. Elles ont proposé trois propositions très différentes:

Pour Stephanie Beaulieu, Springtemps a servi de mise en œuvre d’une collection de poches de thé infusées. En vue de rassembler la plus grande collection de poches de thé consommées et en construire une installation, Stephanie en bonne tenancière de bar, proposait une tisane ou un thé aux convives. Elle avait réussi le 7 avril à en cumuler une guirlande disposée chez articule. Ce travail en évolution est à suivre.

Puis dans le cadre de Tandem Créatif, Soufia Bensaïd, accompagnée de Edon Descollines, ont créé une performance in-situ, le 13 avril, suite à la présentation du projet de Denis Lessard. Au centre de l’espace d’articule, Soufia et Edon nous ont présenté un dévidage de leur sac et ont créé un espace de dialogue presque intime, où les objets devenaient matière à agir, à échange, à transformation. Cette collaboration s’inscrit en tant que Tandem Créatif, un espace d’échange créateur où des artistes émergents et professionnels se rencontrent. Tandem Créatif s’adresse à des artistes émergents qui créent avec leur différence : la déficience intellectuelle. Lors des rencontres, destinées tant à co-créer qu’à échanger sur leur pratique, chaque tandem est accompagné par un médiateur qui assure le dialogue entre les deux artistes. Le Centre d’artistes autogéré articule, collabore en proposant des artistes professionnels, co-sélectionne les tandems, accueille l’exposition-évènement finale pour présenter les oeuvres communes et organise la rencontre des artistes avec le public et le milieu professionnel.

Tandem Créatif: http://exeko.org/tandem/

www.soufiabensaid.com

Julie Laurin a annoncé les obsèques d’un important objet personnel de visualisation. L’enfouissement de l’objet en question, un téléviseur 42po. Samsung a eu lieu le dimanche 28 avril dernier: l’Enterrement / thé Burial. À 13h30 à la cour à scrap de Chertsey (2999 de l’Église, Chertsey, QC)

Des messages de condoléances ont été transmis à la famille:

Julie,
C’est un peu loin…Mais, Le deuil inattendu qui vous frappe m’émeut profondément. Je voudrais pouvoir prendre une grande part à votre souffrance et alléger, autant que possible, cette très dure épreuve. Croyez en toute mon amitié.
Jean-Christophe

Chère Julie,
Malgré notre grande tristesse, nous ne pourrons assister à votre “cérémonie”. Nous penserons très fort à vous et espérons vous revoir dans un contexte plus joyeux.
Denyse

www.julielaurinsculpteur.blogspot.com

This slideshow requires JavaScript.

L’équipe Springtemps / The Springtemps team

L’événement d’anti-commissariat «Springtemps» a débuté il y a plus d’un an, avec l’implication de plusieurs membres d’articule qui ont donné de leur temps, de leur idées et entrain, à un moment ou un autre, pour réaliser l’événement qui a eu lieu du 29 mars au 13 avril 2013 à articule. Dès l’été 2012, des membres s’étaient réuniEs et Springtemps allait être un événement qui leur ressemblerait et qui respecterait l’apport de chacun.e lors de ce processus d’élaboration.

La forme d’anti-commissariat est née d’une réflexion issue d’observation de la dernière Documenta13, de l’interdisciplinarité ou encore de l’attitude anti-commissariale qui s’en dégageait. Pas spécifiquement “contre” mais plutôt faisant place à la perméabilité dans la programmation et s’intéressant tout autant aux connections entre les différentes propositions.

Quant à la métaphore du printemps, nous plantions des graines et nous observions comment cette structure minimale allait modifier l’environnement global, créer des ombres et des lumières et des sortes de micro-climats. Est ce qu’il allait y avoir des pollinisations, des sommations d’énergie ou au contraire des concurrences? Et tel le printemps qui permet le renouveau, allait-il y avoir d’heureuses perturbations, des modifications au “jardinage” institutionnel bien contrôlé?  Il nous plaisait de tenter de remettre un peu d’ivraie parmi les “bonnes” graines et de nature dans l”artistiquement modifié”. De même, difficile de ne pas référer à la politique souterraine du “printemps érable” dont les réseaux rhizomatiques et mycéliens s’étendent toujours un peu plus, même si les effets de surface sont encore discrets voir improbables.

Voici l’équipe de Springtemps au moment de l’évènement. Nous saluons tous les autres, celles et ceux qui se sont jointEs à l’équipe au courant de l’année et leur disons un immense merci pour leur précieux apport.
The anti-curatorial “Springtemps’ show started more than a year ago, with the involvement of several articule members who gave their time, ideas and enthusiasm, at one time or another, to help organize and carry out the event which took place from 29 March to 13 April 2013. Already in the summer of 2012, members had met and Springtemps would be an event that resembles them and with respect to contribution of each during this development process.

The anti-curatorial term is born out of a reflection that came after observing the last documenta13, where interdisciplinary or anti-curatorial attitude emanated. Not specifically “against” but giving way to permeability in the programming and possible connections between the various proposals.

As for the metaphor of spring, we planted seeds and we observed how this minimal structure would change the overall environment, creating shadows and lights and a variety of micro-climates. Was there going to be pollinations, energy summations? And just like spring that allows renewal, would there be happy disturbances, changes in the institutional good controlled “gardening” ? We liked the idea to attend to restore some tares among the “good” seeds and some nature in the “artistically modified.”  Similarly, it was difficult not to refer to the “maple spring” underground policy whose rhizomatic and mycelial networks always extend a little more, even if the effects on the surface are still discrete, yet improbable.

Here the Springtemps team at the time of the event. We salute all the others, those who joined the team during this year and we say a huge thank you for their valuable contribution.
Jenna Dawn est artiste et médiatrice culturelle, et adore articule. Son emploi préféré à ce jour, mais rarement reconnu, a été de travailler en tant que mascotte de sa ville d’enfance, déguisée en bleuet géant. Secrètement, elle amasse des boîtes et des boîtes de tissu et des objets qui débordent dans chaque coin de son espace de vie. Elle imagine des projets élaborés qu’elle souhaite réaliser un jour.

JennaJenna Dawn is a Montréal-based artist and cultural mediator who loves articule. Her favorite job to date, though rarely acknowledged, was working as her hometown’s mascot, disguised as a giant blueberry. Secretly, she hoards boxes and boxes of fabric and objects overflowing into each corner of her living space, as she dreams up elaborate projects that she hopes to one day will come to life.

RonaldRonald Bélanger est artiste-peintre. Sa spécialité est l’acrylique et son thème favori, le Cosmos. Après ses études en art à Toronto, il a exposé son travail en Belgique, au Brésil, au Canada, en Espagne, aux É.U., en France et au Maroc.

Ronald Bélanger is a painter. His works with acrylic paint and his favorite theme in the Cosmos. After studying art in Toronto, he has exhibited his work in Belgium, Brazil, Canada, Spain, U.S., France and Morocco.

DidierDidier Delfolie-Noulin est un artiste trans-média privilégiant l’in situ, le processus, le corps, la manoeuvre…, ce qui anime Didier est la charnière, l’articulation, l’interface, ce qui relie et sépare. Entre ici et là, image et son, fond et forme, sa pratique englobe aujourd’hui vidéo, installation, performance, art relationnel, multi-media, composition musicale, écriture… Explorant les champs de possibles, il marche, affectionnant les chemins de traverse, le long des pistes chantée et dansées de la planète bleue.

Didier Delfolie-Noulin is a trans-media artist favoring on-site, process, gesture, maneuver…, what moves Didier is the hinge, the articulation, the interface, what blinds and divides. Between here and there, image and sound, content and form, his work includes video, installation, performance, relational art, multi-media, music composition, writing.. Exploring the fields of possibility, he walks, fond of shortcuts, along the dance and song lines of the blue planet.

.

Sylvie Laplante parcours des trajectoires et explore des espaces, ce qui lui permet de mettre en oeuvre et vérifier des méthodes de perceptions choisies mais refaçonnées par les circonstances et les conditions des explorations. Des motifs de reconstitutions sont initiés par la collection, la substitution, la transposition ou la juxtaposition dʼéléments constitutifs (résidus, reliques, rencontres, schémas) dʼun espace à un autre, ou d’une ville à une autre, pour créer de nouveaux lieux-liens apparentés, de nouvelles lectures. Sa pratique inclut actions furtives et performances, installations, vidéo, dessin, sculpture, photographie.

Sylvie Laplante explores trajectories and spaces, which allows her to verify chosen perception methods, though adapting them to the circumstances and conditions of the explorations. This allows to initiate reconstructions. With the collection, substitution, transposition or juxtaposition of gathered elements (residues, relics, encounters, sketches) from a space to another, or from one city to another, allows to create new places/related links, new readings. Her practice includes: stealth actions and performances, installations, video work, drawing, sculpture, photography.

«Gerbes» de Denis Lessard, dernier volet de Springtemps at articule

This slideshow requires JavaScript.

Pour son projet intitulé Gerbes, tout le long de l’événement Springtemps, Denis Lessard avait déposé des indices: des images (repères iconographiques) et des bouquets de fleurs (un exposé à articule, un autre remis à Robb Jamieson à la fin de son «Marathon North»), de façon à laisser place aux suppositions, à l’interprétation.

C’est enfin samedi dernier, le 13 avril, que Denis nous a convié au grand dévoilement de son projet, sous la forme d’entrevues.

D’abord, il avait demandé à quatre hommes de son entourage de se procurer un grand bouquet de fleur, d’envergure et visible, et avec lequel chacun irait déambuler selon un itinéraire de son choix, seul, dans la ville. Le moment et le lieu était à la discrétion de chacun. Denis s’était formulé le caractère impromptu et le regard extérieur qui pouvait être posé sur un homme (à caractère viril) seul, tenant un grand bouquet (féminin, luxueux, fantaisie) et déambulant ou se tenant dans des lieux indéfinis, publics et sans but précisé. Denis anticipait ce regard. Il a mis en marche ce projet de façon à ce que ces actions soient furtives. Aucun enregistrement n’allait être fait. Denis avait bien exprimé à ses collaborateurs le caractère furtif et donc non-représentatif de l’action. Le seul compte-rendu possible allait être le témoignage de chacun des protagonistes ultérieurement, à la fin de l’événement. Denis n’en savait donc pas plus que nous lors de la rencontre de samedi, où tous les collaborateurs à son projet étaient présents.

Chacun a raconté une expérience différente, dû au fait qu’ils aient ou non déjà fait une performance, puis leur façon de négocier cette mission, le lieu choisi, l’infiltration de cette action dans leur vie personnelle, les hasard heureux et comment chacun a résolu le dénouement de l’action. Chacun a parlé de sa perception et interprétation des regards, les comparaisons et différences de réactions selon qu’ils s’agisse d’hommes ou de femmes rencontréEs… aussi leur propre perception d’eux-même. Une discussion avec l’auditoire a ensuite suivi.

Les hommes-fleurs / collaborateurs :  Denis Lessard, Daniel Campeau, Samuel Garrigo Meza, Alexandre Geissmann, Douglas Scholes.

{{{{{{{{{{{{{{{{{{ oOo }}}}}}}}}}}}}}}}}}}

«Gerbes» from Denis Lessard, the 4th part of Springtemps @ articule

For his project entitled «Gerbes», and throughout the event Springtemps, Denis Lessard gave us signs: images (iconographic references) and flower bouquets (one was exposed at articule during Springtemps and another was remitted to Robb Jamieson at the end of his “Marathon North”), so as to leave room for speculation and interpretation.

So finally, on Saturday April 13, Denis invited us to the great unveiling of the project in the form of interviews.

At the base of his project, Denis asked four men in his surounding, to get a big bouquet of flowers, large and visible, with which each would go for a stroll, alone, in the direction of his choice, in the city. The time and place was at the discretion of each. Denis had anticipated about the impromptu nature and the eye that would be put on an individual street man (manliness), holding a large bouquet (feminine, luxurious, fancy) and strolling or standing in undefined public places, and without a specified mean. Denis anticipated that look. He wanted these actions to be furtive. No record would be made. He made it clear with his collaborators about the stealthy character and therefore non representational aspect of the actions. The only account would be the testimony of each protagonist later, at the end of the event. So Denis did not know more than we did on Saturday’s meeting, where all protagonists were present.

Each told a different story, this caused by the way they negotiated their mission, the venue, the infiltration of this action in their personal lives, serendipity and how each ended the action. Each spoke of the perceptions and interpretation of public looks, comparisons and differences in response to men or women encounters … also their own perception of themselves. A discussion with the audience then followed.

Men-flowers / collaborators : Denis Lessard, Daniel Campeau, Samuel Garrigo Meza, Alexander Geissmann, Douglas Scholes.

Karine Bouchard et Sachiko Sumi, les «agentes» Springtemps

Lors du finissage de Springtemps suite à la présentation de «Gerbes» de Denis Lessard , Karine Bouchard et Sachiko Sumi ont clos l’événement avec : «Surprises! Bouillon de poulet pour l’art» le troisième volet de leur projet.

Elles avaient lancé l’événement Springtemps lors du vernissage avec:  «Souvenirs! Bouillon de poulet pour l’art», puis elles avaient entrepris la transformation de l’hiver en printemps le 6 avril lors de «Marathon North» de Robb Jamieson avec Mi-temps «Espoir! Bouillon de poulet pour l’art»

Par tout un tas de miracles, Sachiko et Karine ont fait le printemps, sans trêve, inexorablement, tel le printemps. Elles ont transformé l’espace, faisant apparaître des boules de neige qui se transformaient en pissenlits puis en fleurs multicolores au fur et à mesure des jours de Springtemps. Toujours besogneuses, au moyen d’une multitude d’éléments et d’actions, elles ont créé ces surprises tantôt naïves ou espiègles,  tantôt colorées, tantôt chorégraphiées. Elles ont aussi proposé des expériences «personnelles»: le bouillon de poulet qui changeait de goût à chaque épisode, les pochettes-secrets que l’on pouvait acheter, de même on peut encore se procurer le carnet «Bouillon de poulet pour l’art» à articule, sorte de manifeste de leur mission et démarche.
De différentes façons, elles ont «inséminé» les lieux et par le fait même les autres projets de Springtemps: fleurissant l’espace en attendant Robb à son Marathon; la boule de neige avait fondu et s’était transformée en nain et jet de fontaine, les pompons de neiges du vernissage qu’elles avaient teint de jaune s’étaient transformés en pissenlits et jonchait le sol d’articule ou s’accrochait en guirlande devant articule, des fleurs garnissaient l’arbre et s’accrochaient un peu partout devant articule, aussi elles tenaient le ruban rouge à l’ arrivée de Robb.

Cet effet d’insémination entre projets à Springtemps a aussi eu lieu lorsque Chloé Roubert avait prévu le lâché des pigeons qui marquait le mise au départ de la course de Robb Jamieson pour «Marathon North». De même, Denis attendait Robb avec une gerbe de fleurs. Les lieux s’interchangeaient, se mouvaient, les thématiques se rencontraient entre projets.

Karine et Sachiko ont déployé un nouveau rituel lors du finissage. Pendant qu’à l’intérieur, nous découvrions le projet de Denis, à l’extérieur la fontaine giclait et les passants s’attroupaient par curiosité. Elles avaient revêtu l’uniforme du printemps et elles accrochaient d’autres fleurs à l’arbre. Le mystère des Gerbes se dévoilait à l’intérieur et elles accrochaient les fleurs à l’extérieur..
C’est à la toute fin, vers 17h30  qu’elles ont exécuté l’hymne au printemps «Surprises!» en chanson et en danse. Un pianiste était là pour les accompagner.

[[[[[[[[[[[[[[[[[[[oOo]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]

For the finissage of Springtemps, and following the presentation of Denis Lessard “Gerbes”,  Karine Bouchard and Sachiko Sumi presented the third part of their project. It is they who as «agents» had launched the opening of Springtemps with: «Souvenirs! Bouillon de poulet pour l’Art», ” with which, they had initiated the transformation of winter into spring. They were part of the April 6  «Marathon North» of Robb Jamieson with “Espoir! Bouillon de poulet pour l’Art”

This time, they closed the finissage event with “Surprise! Bouillon de poulet pour l’Art”

With a bunch of miracles, they brought in spring. They transformed the space, creating snowballs that turned into dandelions and multicolored flowers as the Springtemps days would go by. Always busy, it is through many details, sometimes naive or playful, colorful, sometimes choreographed that they operated their toll on spring. They also proposed personal experiments: the chicken taste that changed with each episode, wallets-secrets that you could buy, and you can still get the booklet «Bouillon de poulet pour l’Art», “at articule, a short manifest of their mission and approach.
Of their presence resulted insemination on other projects: the big snowball melted and turned into a dwarf fountain, the snowballs covering the floor were died into yellow in order to morph into dandelions and were hung in a daisy flowers chain outside article, where big multicolored flowers adorned the tree. They held the red tape upon Robb’s Marathon finish line.

This insemination effect occurred also with Chloé Roubert who organized a «pigeons launching» during Robb Jamieson’s Marathon to mark the departure of the race at the end of which Denis Lessard gave Robb a bouquet of flowers. Location and time would be interchangeable.

For the finishing, Karine and Sachiko deployed a new ritual. While inside, Denis Lessard’s project would be explained, outside the fountain spurted and passersby would stop out of curiosity. Sachiko and Karine were dressed in their spring uniform and hung other flowers to the tree. «Gerbes» mystery was revealed inside while flowers bloomed outside ..
It is at the very end, at around 17:30 that they performed the spring anthem “Surprise!” in song and dance. A pianist was there to accompany them. Another great moment.

This slideshow requires JavaScript.

Ceci est un repère iconographique, un indice en vue d’actions furtives qui ont lieu ces jours-ci à Montréal:

512px-Giuseppe_Arcimboldo_-_Spring,_1573

Gerbes   Projet d’art furtif par Denis Lessard                                                          (English follows)

Ce samedi, à partir de 14h à articule, Denis Lessard rencontrera les protagonistes de ces actions furtives à thème floral qui auront eu lieu dans différents endroits de la ville.

Denis invite le public à poster messages ici et/ou photos sur le site Pinterest springtemps : http://pinterest.com/springtemps/springtemps/   s’ils ou elles croient avoir été témoins de ces actions furtives.

Bio

Depuis 1982, Denis Lessard a présenté performances et créations visuelles au Canada, aux États-Unis, en France et aux Pays-Bas. Il a également œuvré comme critique d’art, traducteur, commissaire invité, enseignant en histoire de l’art et consultant en gestion des documents et des archives dans diverses organisations culturelles.

{{{{{{{{{{ 000 }}}}}}}}}}

This is an iconographic landmark, a hint to stealth actions taking place these days in Montreal:

512px-Giuseppe_Arcimboldo_-_Spring,_1573
Gerbes   Furtive art project by Denis Lessard
This Saturday, starting at 14h at articulate, Denis Lessard will meet the protagonists of these furtive actions with a floral theme that will have taken place in different parts of the city.
Denis invites the public to post messages here or photos on the Pinterest:« springtemps» website: http://pinterest.com/springtemps/springtemps/  if they think they might have witnessed these furtive actions.

Bio
Since 1982, Denis Lessard presented visual creations and performances in Canada, the United States, France and in the Netherlands. He has also worked as an art critic, translator, guest curator, teacher of art history and consultant for management of documents and archives in various cultural organizations.

Perfo d’obsèques: Samsung 42po, 5 ans / Funeral perfo: Samsung 42in. 5 yrs old.

Obsèques: Julie Laurin nous convie à l’enterrement de Samsung, un téléviseur 42 po qui l’a quittée en septembre dernier. L’enterrement aura lieu dimanche le 28 avril 2013 à 13h., au cimetière de voitures Clément Miron, à Chertsey. Pour infos et lieu: voir le diaporama plus bas.

Lien facebook link: L’Enterrement / The Burial

FUNERAL: Julie Laurin invites us to the funeral of her Samsung 42in TV who died last September. The funeral will be held Sunday, April 28, 2013 at 1pm at the Clement Miron Junkyard, in Chertsey. For info and location: see on slideshow below.

La famille tient à remercier pour les chaleureux messages de condoléances qui leur ont été transmis, qui sont partagés ici:

Julie,
C’est un peu loin…Mais, Le deuil inattendu qui vous frappe m’émeut profondément. Je voudrais pouvoir prendre une grande part à votre souffrance et alléger, autant que possible, cette très dure épreuve. Croyez en toute mon amitié.
Jean-Christophe

Chère Julie,
Malgré notre grande tristesse, nous ne pourrons assister à votre “cérémonie”. Nous penserons très fort à vous et espérons vous revoir dans un contexte plus joyeux.
Denyse

This slideshow requires JavaScript.

Réhabiliter le pigeon? Rehabilitate the pigeon?

«DIRT IS MATTER OUT OF PLACE»
disait l’anthropologue Mary Douglas. C’est ce que Chloé Roubert et ses acolytes nous ont invité à découvrir dimanche dernier. À 13h30 Chloé nous avait convié au parc du Portugal (coin St-Laurent et Marianne), en compagnie de l’éthologue Jean-Alain Giraldeau et des pigeons, vedettes de notre journée. Une balade dans le quartier Mile-end nous a fait découvrir leur comportements et habitudes, des lieux qu’ils occupent et aussi comment des gens ont à coeur de les nourrir et les aident à survivre. Différents aspects inhérents au pigeon dans les villes ont été abordés: la gestion des populations des pigeons et les pigeonniers contraceptifs à Paris, les maisons abandonnées; maisons de pigeons, nourrir les pigeons sur la voie publique: habitudes et sanctions, domestication, nourriture, les nichoirs, et la colombe, symbole d’espoir et du Saint-Esprit et qui n’est qu’un pigeon blanc. La balade aurait pu durer tout l’après-midi. Mais à 15h notre visite s’est déplacée vers articule, où une table ronde nous attendait, composée de Luc-Alain Giraldeau, du colombophile François Messier et de l’urbaniste Laurent Lussier qui chacun, ont exposé leur perception et leur solutions pour mieux partager la ville avec le pigeon.
Puis, François Messier nous a captivé en nous communiquant sa passion de l’élevage du pigeon. Nous avons pu tenir les pigeons, à la suite de quoi nous les avons relâchés à l’air libre. Ils se sont alors envolés vers leur résidence.
Fabuleuse journée, Merci Chloé!

 

«DIRT IS MATTER OUT OF PLACE»
said the anthropologist Mary Douglas. This is what Chloé Roubert and his fellow have invited us to discover last Sunday. At 1:30 pm Chloé met us at the parc of Portugal (corner St-Lawrence blv. and Marianne), accompanied by the ethologist Jean-Alain Giraldeau, and pigeons, the stars of that day. A walk in the Mile-end taught us about their behaviors and habits, places occupied by pigeons and also how some people, feed them and are keen to help them survive. Inherent aspects to the presence of pigeons in the cities were brought up: the management of pigeon populations and pigeon-contraceptive-housing in the city of Paris, abandoned houses: houses for pigeons, feeding the pigeons in public space: habits and sanctions, domestication, food, birdhouses, and the white pigeon: the dove, symbol of hope and of the Holy Spirit. The walk could last all afternoon. But at 3pm we were awaited at article for a roundtable composed of Luc-Alain Giraldeau, the breeder François Messier and the city planner Laurent Lussier, and Chloé who is an  anthropologist. Each presented their perceptions and solutions to better share the city with the pigeon.
Then François Messier captivated us by telling us about his passion: pigeon breeding. We learned to hold the pigeons, after which we released them out to freedom.
A fabulous day, thanks Chloé!

This slideshow requires JavaScript.

Marathon North 42,196 km couru / run by Robb Jamieson

Ça y est, samedi dernier l’artiste Robb Jamieson a terminé la course en direction nord «Marathon North» in one great shot!!

À 11h10, Robb s’est mis en route, au même moment, des pigeons étaient lâchés (projet Chloé Roubert «Dirt is Matter of Place») Pendant sa course, nous pouvions entendre Robb et suivre ses pas, son souffle!

Karine et Sachko ont entâmé le deuxième volet de leur projet «Espoir» Bouillon de Poulet pour l’Art – Surprise ! Ainsi tout le long de la journée, grâce à elles, l’espace s’est coloré, les boules de neiges se sont transformées en pissenlits, les bourgeons des arbres ont fleuris et de la neige fondue est apparu un lutin.

Aussi Jenna Dawn Maclellan, aidée de Stephanie Beaulieu et de Ed Jansen, nous a préparé des gaufres couvertes de yaourt et de bleuets.. un régal qu’il fallait accompagner de thé, encouragés par Stephanie qui a proposé son projet «10000 Poches de thé».

Des pancartes attendaient Robb à son arrivée, pour marquer l’artiste forcé de se conformer ou non-rentable.. les carreaux rouges prenaient toutes les couleurs.. Une gerbe de fleurs fut remise à Robb à son arrivée par Denis Lessard; autre indice du projet Gerbes en cours (à venir élucider ce samedi 13 avril à articule).

Robb a terminé sa course à 3h10 exactement. Il a donc couru 42,196 km en 4 heures. BRAVO !

En photos:

This slideshow requires JavaScript.

Last Saturday the artist Robb Jamieson finished the “Marathon North” in one great shot!

At 11:10am, Robb started the race and the same time, pigeons were released (see project of Chloe Roubert “Dirt is Matter of Place”) During the race, we could hear Robb and follow in his footsteps, and his breath through his phone!

Karine and Sachiko began the second phase of their project: “Hope” Bouillon de Poulet pour l’Art – Surprise! So throughout the day, they transformed the space: snowballs turned into dandelion, buds blossomed and a goblin appeared from melted snow.

Jenna Dawn Maclellan, assisted by Stephanie Beaulieu and Ed Jansen,  prepared waffles covered with yogurt and blueberries .. a treat that was accompanied by tea, encouraged by Stephanie which collected tea pouches for its “10,000 tea pouches.”

Postsigns awaited Robb for his arrival to mark the «artist forced to comply or the unprofitable artist and red squares became letters. A large bouquet of flowers was given to Robb at the finish line by Denis Lessard, another indication of his ongoing project Gerbes (Gerbes mystery will be elucidated this Saturday, April 13th at articule).

Robb finished his race at 3:10pm exactly. He ran 42.196 km in 4 hours. BRAVO!

Voyez aussi la vidéo de la performance «Marathon North» Here’s Robb’s performance:

4 avril – 4th of April @ Springtemps

L’espace se transforme doucement à Springtemps. Dehors, la nature s’éveille, Springtemps se colore. La neige fond, la chaleur arrivera bientôt, Springtemps évolue. Aujourd’hui le 4 avril, jetons un coup d’oeil:

Space metamorphoses at Springtemps. Outside, nature awakes, Springtemps takes its colors. Snow is melting, the warmer days will come, Springtemps goes on. Today on the 4th April, here’s a look at it:

 

This slideshow requires JavaScript.

Vernissage de Springtemps avec « Surprises! Bouillon de poulet pour l’art »

Springtemps a débuté!!  Vendredi dernier à articule, Sachiko Sumi et Karine Bouchard ont lancé l’événement, avec «Surprises!» le premier volet de « Bouillon de poulet pour l’art». Au moyen de réelles surprises et d’interventions elles ont initié de multiples possibilités de transformation et ont su suscité l’émerveillement:  « Nous voyons venir le miracle par le trou du rocher percé. »

Comme elles l’avaient annoncé:  – Springtemps transcende l’esprit festif dans lequel s’insère la mission de Bouillon de poulet pour l’art. Surprises ! est un projet transitionnel qui image fantastiquement le passage progressif de l’hiver au printemps. « Nous croyons avoir une influence directe sur les phénomènes météorologiques et nous avons besoin de vous pour partager notre joie, afin qu’il y ait témoignage collectif du changement de saison ! »

Karine et Sachiko présenteront le deuxième et le troisième volet de «Bouillon de poulet pour l’art» lors des prochains événements Springtemps les 6 et 13 avril.

Lors du vernissage l’espace d’articule présentait aussi les installations de Chloé Roubert «Dirt is Matter Out Of Place». Au moyen de photos, affiche et de reliques, Chloé présente le thème de ses interventions qui auront lieu dimanche le 7 avril à partir de 13h30. (voir l’onglet horaire)

Denis Lessard présentait des «Repères iconographiques pour une action furtive, 2013». Le mystère de cette proposition sera élucidé le 13 avril prochain, à partir de 14h.

Et auparavant, samedi le 6 avril à 11h, aura lieu «Marathon North» de Robb Jamieson. Une vidéo présente Robb en plein entrainement en préparation du marathon qu’il courra au départ d’articule, pour revenir y terminer sa course. (voir l’onglet horaire)

&&&&&&&

Springtemps has started!! Last Friday, Sachiko Sumi and Karine Bouchard launched Springtemps with “Surprises!” the first part of “Bouillon de poulet pour l’art” With surprises and interventions they put ahead numerous transformation possibilities and aroused amazement: “We see the miracle coming through the hole of the Rocher Percé.”

As they had announced: – Springtemps transcends the festive spirit in which fits the mission of «Bouillon de poulet pour l’art». Surprises! is a transition project that illustrates fantastically the gradual transition from winter to spring. “We believe we have a direct influence on the weather and we need you to share our joy, to allow a collective testimony of change of season! ‘

Karine and Sachiko will present the second and third part of “Bouillon de poulet pour l’art” in the coming Springtemps events on April 6 and 13.

During the opening, we could see the installation from Chloe Roubert “Dirt is Matter Out Of Place.” With photos, displays and relics, Chloe introduces the theme of her interventions that will take place Sunday, April 7 at 1:30 pm. (see schedule tab)

Denis Lessard presented “iconographic indications for a furtive action, 2013.” The mystery of this proposal will be elucidated on April 13, starting at 14h.

Springtemps next event is introduced with a video installation that presents “Marathon North” by Robb Jamieson, where we can see the artist in training, geting ready for the marathon that he will run from articule on Saturday, April 6 at 11 am. (see schedule tab)

This slideshow requires JavaScript.